• Une illusion d'optique pour Flipper... d'après Flavie

     

    Vendredi 20 février 2015

     

    Journal de bord de Flipper

     

                Mon cher journal de bord, moi, c’est Flipper ou plutôt Chloé … Cette année, mon frère Xavier, ma mère Delphine, mon père Franck  et moi-même,  nous partons faire le tour du monde en bateau ! D’ailleurs, aujourd’hui, nous sommes au Maroc, plus précisément à Agadir, pour préparer notre voilier avant de lever l’ancre. Tout d’abord, nous apportons des outils de bricolage pour réparer le moteur s’il casse ou encore pour la coque du bateau si elle se perce ou se trouve endommagée au cours d’une tempête. Nous apportons aussi du matériel médical pour se soigner si l’un d’entre nous se blesse ou tombe malade. Chacun d’entre nous prend à bord son aliment préféré. Pour le Capitaine, mon père, c’est le chocolat blanc. Pour La Sirène, ma mère, ce sont les amandes et le chocolat. Puis, pour Xavi, mon frère, ce sont les yaourts et enfin, pour moi, ce sont les bonbons, évidemment ! Si je n’en mange pas assez souvent, je tombe malade…Si, si, je vous l’assure !

     

     Ce qui nous sera aussi très utile, ce sont forcement les vêtements. Ce ne sont pas les seules choses que nous emportons : il nous faut également de la nourriture, des jeux et de l’eau douce car, sans elle, nous mourrions tous de soif ! Il n’y a pas beaucoup de place sur le bateau donc nous ne pouvons pas tout embarquer : nous emportons juste des choses essentielles.

     

    Il y a, en face du port, un souk que l’on regarde de loin avant de larguer les amarres. Mais, ce gourmand de Capitaine nous annonce qu’il veut absolument  des « cornes de gazelle ». Alors, nous descendons du bateau et pénétrons dans cet immense souk. Une fois à l’intérieur, nous découvrons de grands stands d’épices de toutes les couleurs qui sentent merveilleusement bon ! Il y a aussi des fruits par milliers, de grands tapis, des poteries anciennes, des chaussures en cuir et enfin des pâtisseries orientales. Le Capitaine voit ses « cornes de gazelle » ! Elles ont l’air si délicieuses qu’on aurait dit, à la façon dont je les regarde, que je n’ai pas mangé depuis des mois ! Nous achetons donc ces pâtisseries et nous repartons sur notre beau bateau.

     

    Nous voilà sortis du port : enfin l’aventure ! C’est notre premier jour de navigation ; la mer est calme, il fait beau et c’est pour cela que mon frère et moi allons sur le pont pour faire bronzette pendant que nos parents rangent la cabine principale. A un moment,  je me suis levée car j’avais envie de vomir ! Je me suis approchée de l’eau et j’ai aperçu des dauphins ! J’ai alors appelé mon frère, ma mère et mon père en criant qu’il y avait des dauphins. Ils sont arrivés en courant et nous avons regardé ensemble ces magnifiques créatures nager, sauter hors de l’eau et jouer entre eux à proximité de notre coque. La nuit commençait à tomber, quand nous sommes allés dans la cuisine pour déguster les plats que La Sirène nous avait préparé. En dessert, nous avons pu apprécier les fameuses « cornes de gazelle » qui étaient tout simplement délicieuses. Une fois le repas terminé, nous sommes allés dans nos cabines respectives ; moi, avec mes parents et mon frère tout seul. Nous nous sommes couchés et nous allions nous endormir quand nous avons vu Xavi nous rejoindre. Il nous a dit qu’il serait bien de dormir tous ensemble pour le premier soir… Mais moi, je pense que c’est une excuse parce qu’il avait peur de dormir tout seul ! Alors, il est resté avec nous et nous nous sommes tous endormis des étoiles dans les yeux.

     

     Samedi 21 février 2015

     

                Notre première nuit sur le bateau s’est bien passée et nous entamons notre deuxième jour de  navigation. Le temps est grisonnant et je pense qu’un orage se prépare. J’ai peur des orages, et qui dit orages dit vagues gigantesques, donc La Sirène aussi aura peur. Et qui dit grosses vagues dit risque de couler, donc mon frère aussi aura peur ! Ca va être la panique à bord ! Mon père, lui, n’a pas peur des orages ni des grosses vagues ;  ce dont il a peur, c’est que l’un d’entre nous tombe malade. Bref, l’orage se rapproche et il commence à y avoir des vagues de plus en grandes, de la pluie et du vent violent. J’ai peur ou plutôt, je suis terrorisée ! Je regarde au loin et je vois comme un mini tsunami approcher alors j’ai crié à l’équipage de rentrer dans la cabine. Mais, mon père n’a pas voulu venir et nous dit qu’il fallait quelqu’un pour diriger le bateau. Pendant ce temps, moi, je pleurais, tout comme Xavi tellement nous étions apeurés. J’avais peur de l’orage mais aussi que mon père tombe à l’eau ou encore que l’on coule et qu’on meure noyés dans cette tempête…

     

    Finalement, après cinq minutes il n’y avait toujours pas eu de mini tsunami ; en revanche, il y avait énormément de vomi sur le sol. Je commençais à me demander si je ne m’étais pas trompée. Alors, je suis sortie et là, j’ai vu un banc de baleines en train de sauter, se rapprochant du bateau. C’était donc ça mon tsunami ! Sur le coup, je me suis moi-même prise pour une idiote ! La tempête s’était calmée et la nuit tombait. Il était 19h30, nous avons mangé, puis nous sommes allés nous coucher. Ce soir là Xavi a dormi seul dans sa cabine.

     

     

     

    Dimanche 22 février 2015

     

    Aujourd’hui, je me suis levée tard, vers 11h00 ; du coup,  je n’ai pas profité de la matinée. En me levant, j’ai aperçu mon frère qui grimpait au mat et La Sirène qui lui criait d’arrêter et de se calmer. Sinon, le temps est magnifique, la mer est plate, le soleil est au rendez-vous et il fait chaud. Je me promène sur le bateau quand j’ entends Le Capitaine crier « Terre droit devant ! ». J’ai regardé au loin et j’ai effectivement vu une énorme île, c’était Madère ! Enfin nous étions arrivés ! 

     


  • Commentaires

    1
    tailana
    Mardi 3 Mars 2015 à 00:05

    Alors la sirène ne cuisine pas en navigation ou alors des sandwiches! Mais elle se rattrape dès que l'on est au mouillage ou au port! Et puis avec ces traversées qui nous attendent je suis sûr qu'elle va trouver le moyen de cuisiner en navigation....

    franck.

    ps: comment ça je suis gourmand!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :