• LA DEPREIADE 2  

     

    Deuxième jour, réveil assez doux et serein mais, si vous connaissez notre famille, vous savez que cela ne va pas durer. De bon matin, tout le monde commence déjà à se chamailler pour L’EAU CHAUDE ! Cette nuit, nous avons eu une bonne navigation jusqu'à Madère. Mais, pas le temps de traîner, ni même de visiter, nous devons continuer notre chemin, car, si je suis bon en maths (avec un prof comme M. Botella, aucun doute ahah !), nous devrions arriver à 5H45 précise : après, la nuit tombe et cela devient plus difficile de naviguer !

    Et là, PAF ! Nous voilà confrontés à une panne de moteur inexplicable. La Sirène était dans tous ses états car elle avait été la première à la découvrir. Paniquée, elle voulait appeler les secours. Alors, je suis d’accord que quand c’est important, il faut appeler les secours mais là rien de grave :  je vais prendre les outils que j’ai prévus et c’est parti ! Je descends dans la cale. En regardant le moteur, je m’aperçois qu’il y a un filtre à carburant bouché. Je le démonte, je souffle à travers et, PAR CHANCE, j’arrive à le déboucher. Je le remonte, je purge le circuit de carburant, et je remets le moteur en marche. Tout fonctionne bien : je me doutais bien que rien de grave ne nous attendait. ET C’EST REPARTI POUR L’AVENTURE DIRECTION TENERIFE !

    Arrivés à Tenerife, une grosse surprise va nous réjouir tous. Nous assistons, par le plus grand des hasards, au carnaval Santa Cruz ! Et, en prime, nous nous trouvons aux premières loges ! Je sens que cette Cavalcade va être magique. Il y a beaucoup de bruit mais celui-ci résonne doux à nos oreilles car, c’est la première fois que nous assistons à un tel spectacle. Les danseuses sont MAGNIFIQUES !  Elles ont de splendides costumes. Cependant, elles sont assez dévêtues ce qui n’est pas pour me déplaire, MAIS j’en connais une (si vous voyiez de qui je veux parler )  qui n’a pas ressenti le même enthousiasme que moi, puisque, croyiez le ou non, je sentais une pointe de jalousie dévorer ma belle. Ce sentiment s’amplifia lorsqu’une jolie danseuse me prit la main pour me faire danser au son des tambours et des trompettes. Voyant son regard me fusiller telle une mitraillette, j’ai pris sur le champ la décision de m’échapper pour essayer de rejoindre ma belle. Malheureusement (ou pas XD), ce ne fut pas une mince affaire, car, figurez vous qu’il m’était impossible de me dégager de cette troupe de naïades qui me faisait de tout. Je me retrouvais coincé, obligé de suivre le mouvement et donc de danser au milieu de toutes ces femmes !!! Ça criait ça chantait… Après plusieurs tentatives, j’ai réussi enfin à me dégager de cette horde de danseuses et j’ai couru rejoindre celle que j’aime, ce qui l’a enchanté ! (Pour une fois !) Elle ne fut pas longtemps fâchée car un bisou pour lui prouver mon amour lui fit aussitôt oublier cette situation qui fut, je vous l’avoue, assez cocasse de mon point de vue !

    Refermons la parenthèse pour parler de ce magnifique Carnaval qui nous a quand même bien plu à tous. Les enfants étaient émerveillés par la multitude de couleurs sublimes qu’il y avait : du orange, du rouge, du jaune, que de couleurs chaudes !!! En effet, je ne l’ai pas précisé mais le thème était la banane ! Du coup tout était en rouge, jaune et orange ! Les danseuses avaient de splendides costumes en forme de banane et une dégustation de ce fruit était organisée un peu plus loin. J’avoue que ma famille et moi sommes allés en chercher car ce déploiement de fruits nous a donné quand même une envie folle d’en manger. Les enfants étaient contents ; ils se sont régalés autant que nous mais il était temps de rejoindre notre bateau pour aller dormir, car la soirée touchait à sa fin et la fatigue commençait sérieusement à prendre le dessus.

     Le lendemain matin… Bon j’avoue là je me « la pète» mais il y a de quoi ! Je vais vous raconter l’histoire… Déjà, nous nous sommes levés encore émerveillés du spectacle de la veille qui était toujours dans nos mémoires. Du coup, ce matin, tout le monde était de bonne humeur, même la Sirène ! Nous avons déjeuné, nous avons fait notre petite toilette sans nous chamailler (chose assez rare pour la souligner) etc, bon comme « dab’ » quoi ! Ensuite, nous avons visité Tenerife, admiré les divers paysages. Ensuite, nous sommes entrés dans une SUPERBE supérette et là, la surprise du siècle mais de fou quoi ! NOUS AVONS TROUVE DES YAHOURT UHT !! Déjà, sur ce point-là, cela a embelli notre journée. Flipper était tellement heureuse qu’elle a fait une danse de joie dans la boutique. Les yaourts, ça faisait tellement longtemps qu’on n’en avait pas mangé ! Nous sommes vite rentrés au bateau, au pas de course, pour aller poser ces merveilles !

     Puis, nous avons emmené Xavi à Los Cristianos. Vous vous demandez sûrement ce qu’est  Los Cristianos ? Et bien, pour vous expliquer rapidement, je ne vais pas passer par quatre chemins, C’EST UNE GRANDE FETE FORAINE. Hé oui ! Xavi, aujourd’hui même, fête ses 12 ans ! Du coup, ma femme et moi avons voulu marquer le coup et l’amener dans cette fête foraine qui lui plaira sans doute ! Tous les manèges sont permis en plus ! A chaque manège, mon portefeuille s’amincissait à vue d’œil ! Malheureusement pour moi, nous étions vendredi ! Xavi et Flipper n’ont pas arrêté de me répéter cette phrase lourde de sens! « Vendredi tout est permis » !!! Du coup, nous avons assisté au vieux dialogue de ma femme « allez chéri, pour une fois qu’ils s’amusent » ! C’était L’ENFER ! Et, au bout de deux bonnes heures à trainer dans les manèges, j’ai décidé de mettre un terme à cette journée superbe au grand dam de ma petite famille, NON sans passer par la « panaria playa » de los Cristianos, la meilleure pâtisserie de la ville pour acheter LE gâteau d’anniversaire de Xavi. Nous rentrons au bateau, le sourire aux lèvres, faire honneur à notre « rejeton » en ce jour si spécial ! Il n’est pas prêt d’oublier ses 12 ans !! Par la suite,  nous partons pour la prochaine destination surprise !!

     A SUIVRE…

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • MADERE, Juillet 16

                Me revoilà, moi, la Sirène! Alors, je vais vous raconter ce que  nous avons fait depuis notre arrivée à Madère. Nous avons amarré le bateau dans la capitale de Madère: Funchal. Puis, nous nous sommes promenés dans le Port en achetant plein de petites choses à Xavi et Chloé. Nous avons adoré cette ville. Elle est si belle. Dommage que nous ne sommes pas venus pour le réveillon parce  qu’un marchand nous a dit qu’à cette époque-là, c’était encore plus beau.

     

    Nous y sommes restés deux jours. Maintenant, nous sommes en route pour les îles des Canaries! Cette fois-ci, nous allons à Ténériffe! Je suis très embêtée car nous venons de découvrir  que quelques jours après notre départ de cette île, il y aura un carnaval! Nous aurions dû faire plus de recherches avant d’organiser ce voyage! Mais c’est comme ça! Il faut voir le bon côté des choses. Nous avons de la chance de faire ce voyage! Ah pardon, je dois y aller : le Capitaine m’appelle et vous savez qu’il n’aime pas trop qu’on le fasse attendre…! La prochaine fois, ce sera à lui d’écrire.

    En Mer, Juillet 18

    C’est moi le Capitaine - Je suis désolé de ne pas avoir écrit hier! J’étais très fatigué. La nuit d’avant j’avais fait des cauchemars comme quoi nous aurions une panne de moteur. Oui, je sais, je me fais des soucis pour rien. Bien sûr que CE bateau n’aura pas une panne de moteur!

    Hier c’était calme, il y avait du soleil. On s’est beaucoup baigé! Mais on n’a pas pu manger une glace et ça, ça ne m’arrange pas car j’en avais la promesse aux enfants ! Juste avant de se coucher, Chloé a vomi. Alors, la pauvre n’a presque pas fermé l’œil de la nui… Je sens qu’elle va être de bonne humeur aujourd’hui! Attendez, j’entends un bruit bizarre!

    Quelques minutes plus tard

     Oh non ! Je viens de constater qu’il y a une panne de moteur! Pourquoi est-ce que j’avais un pressentiment que mon cauchemar allait se réaliser ?  C’est une pièce du régulateur qui ne fonctionne plus! Là, je suis en train d’essayer de trouver une solution. En effet, quand j’écris mes ennuis s’en vont et je me sens plus libre, je peux réfléchir! Sans le régulateur, qu’est-ce qu’on va faire? Je déteste appeler les secours! Ah oui si vous ne savez pas ce qu’est un régulateur, c’est un tout petit truc dans un moteur qui fonctionne comme un pilote électrique mais qui se dirige avec le vent. Et, au début, je n’ai pas emporté les bons outils pour installer le pilote électrique car nous avions le régulateur. Alors, la Sirène et moi allons devoir nous relayer pour conduire le bateau! Mais non… on ne pourra pas faire ça, c’est trop dangereux, on sera trop fatigué! Mais qu’est ce qu’on va faire dans cette galère?

    Attendez la Sirène m’appelle, elle voit quelque chose!

    Le soir du 18 Juillet

    Tout est bien qui finit bien. La Sirène avait vu un bateau avec un pêcheur aguerri à son bord. Et heureusement pour nous, il s’y connaissait  bien en réparation. Il nous a expliqué que grâce à tous les touristes qui passaient par ici et qui étaient en panne, il avait appris les principaux rudiments de la mécanique. Alors, demain, il va nous emmener sur une petite île où il va nous réparer le bateau! Il reste dîner avec nous ce soir et demain, il nous montrera le chemin! Je dois partir! Au revoir la prochaine fois c’est Xavi qui fera le reporter : chacun son tour comme les quarts de garde ! !

    En Mer , Juillet20

    Coucou c’est Xavier! Alors, la mer est calme et le bateau avance facilement maintenant que le monsieur l’a réparé hier.  Il nous a amené quelque part sur une toute petite île. C’était trop beau! Mais avant ça, c’était terrible! Tout le monde stressait à mort! Les minutes étaient interminables! On aurait cru que des heures avaient passé jusqu’au moment où la sirène a vu le pêcheur et c’est là que tout s’est calmé! Et heureusement! Ahhhh….

     Franchement, j’ai plus envie d’écrire ! J’ai une idée! Je vais demander à mes parents si je peux écrire juste un tout petit peu, et s’ils disent non, je leur dirais: <<beh,  c’est bientôt mon anniversaire, je peux donc faire uniquement ce que j’aime!>>. Je vais leur dire maintenant. Au revoir!

    En Mer Encore, Juillet 21

     Alors c’est encore moi… Mon plan n’a pas trop fonctionné. Ils ont dit que je pouvais écrire moins, mais que je devais tout de même décrire quelques jours et non pas un seul. Pff…! Mais j’ai un autre plan! Je vais leur dire que Chloé a très envie d’écrire et, moi, je n’aime pas. Donc, tout le monde sera content! Bon, pour faire passer le temps, je parle de quoi? Ah oui! Hier, Flipper et moi avons pris pleins de bonbons en cachette, puis on est allé dans ma chambre (car elle est plus éloignée de la chambre des parents que celle de Flipper). Là on les a tous mangés. Hmmm… Mais, du coup, j’ai été encore plus malade en mer. Je crois que je peux partir maintenant! Au revoir!

     

    En Mer.. C’est interminable! Juillet 22

    Bon, je sais, oui, c’est moi: Xavi. Mais… cette fois, je crois que mon plan a fonctionné! Aujourd’hui, je dois écrire mais après, je pourrai ne plus le faire jusqu’à après mon anniv’!

     Aujourd’hui j’ai pêché un énorme poisson. Je crois que c’était un mérou noir! Mais il n’a pas l’air très bon! Le Capitaine va m’aider à enlever ses écailles! Je vais en garder  quelques-unes en souvenir! Il commence à le faire sans moi. Je dois partir!

    Ténérife, plus tard dans la journée

    C’est moi Chloé! Alors, nous sommes arrivés à Ténériffe! Maman est trop contente! Le carnaval parade ce soir à Santa Cruz de Tenerife! Quand on a eu la panne de moteur, on a perdu une journée! Finalement, ce retard nous apporte une belle surprise : à ce qu’il paraît, c’est le deuxième meilleur carnaval du monde après celui de Rio! J’ai trop hâte! Oh ça commence! Pardon, je dois y aller!

    Très tard le soir du 22 Juillet (je crois même que c’est le 23 Juillet maintenant)

    Le carnaval était fantastique! Toutes ces couleurs! Il y avait plein d’actions! Il y avait des femmes déguisées en oiseaux avec leurs plumes de toutes les couleurs! Il y avait plein de gens déguisés en gros clown avec des cheveux épais et super blonds! Il y avait aussi des femmes avec des robes rouges et jaunes et le bas de leurs robes était circulaire! Il y avait une femme tout en or avec une énorme Mohican sur la tête. J’ai des confettis plein mon tee-shirt! Personnellement, je trouve qu’il y avait beaucoup trop de bruits! Car il y avait beaucoup de personnes qui chantaient, jouaient du tambour, qui dansaient… Mais c’est bien, car toutes jouaient le jeu! C’était pourtant très organisé! Il y avait un éventail de couleurs toute la journée! Ça fait des heures qu’ils font la fête et ils n’ont même pas fini! Bon, bonne nuit à demain!

     

    Ténérife, Juillet 23

    Ah, maintenant, je me sens beaucoup mieux! Maman et Papa sont tous les deux hyper fatigués, mais Xavi et moi, nous sommes en pleine forme! Ce matin on va tous faire une promenade! Je vais prendre ce carnet avec moi pour écrire quand on s’arrêtera!

    Quelques heures plus tard 

    C’EST TROP BEAU!!!!!!! Toutes les plages avec ce sable! L’eau est turquoise! Normalement, Xavi déteste les promenades, mais il a adoré celle-là! On a pris le bus jusqu’au Teide! C’est un Volcan! J’ai eu trop peur. Est-ce que vous savez que c’est le troisième plus grand volcan du monde? Il fait 3 718m d’altitude. C’est un volcan de la Décennie! En Espagnol, il est aussi appelé: Pitón de Azúcar ou Pan de Azúcar car il ressemble à du pain de sucre. On a fait de l’escalade! Mais, je suis tombée et je me suis fait mal au genou droit! Maman et moi avons cueilli des fleurs. Après, on a mangé un bon pique-nique! Puis, on est remonté dans le bus et nous nous sommes arrêtés à Candalaria pour acheter des petits souvenirs puis à la Playa de le Naos pour manger une glace et nager dans la mer.  Et après, on est revenu à Santa Cruz de Tenerife! J’adore Ténériffe. C’est dommage qu’on parte demain!

     

    En Mer,Juillet 24

    Nous revoilà en mer! Mais cette fois, nous allons vers l’île de la Gomera! Moi, je dis tout le temps à mes parents “On ne peut pas dire qu’on n’a pas la belle vie”. Sur cette île, on va rester plus longtemps! Nous allons fêter les douze ans de Xavier!!!!!!!!!!!!!!!!! Je viens de plonger dans l’eau! Elle est si fraîche! J’adore voyager : quand je serai plus grande, je serai un voyageuse ou un exploratrice ou bien vétérinaire car j’adore les animaux ou prof d’équitation ou…………. Ah, je sais, - Présidente de la République comme ça je pourrai faire ce que je veux. Mais bien sûr, je serai présidente enfant comme ça c’est plus marrant! Je viens de me rappeler que je devais faire le pain aujourd’hui. Au revoir!

    En vue de l’île de la GOMERA, Juillet25

    Alors, aujourd’hui, c’est moi la Sirène qui vais écrire. On est en vue de l’île et elle a l’air extraordinaire! Je suis très heureuse! Wouah, les plages sont encore plus belles que celle de Ténériffe! Pardon, on va se baigner!

     

    Gomera,un peu plus tard

    OUAH! L’île est fantastique. Je vais vous la décrire.  Elle est d’origine volcanique, un peu circulaire. Elle fait environ 20 km de diamètre, et la plus haute pointe fait environ 1500m. La forme est un peu comme une orange qui a été coupée au milieu puis séparée dans des parties différentes qui ont formé des ravines entre eux. En altitude, il y a beaucoup de bois et, en permanence, les hauteurs sont couvertes de nuages et de brouillard. Mais, grâce à ça, la végétation est très verte. Il y a beaucoup de campagne et, comme j’ai dit, les plages sont magnifiques! Cette île est parfaite! Et aussi, nous avons trouvé des yaourts UHT (=longue conservation). Xavier adore les yaourts. Quand il était petit, il ne mangeait que ça! Alors le Capitaine et moi allons lui en faire la surprise pour son anniversaire! Et encore mieux, nous avons aussi trouvé du beurre en conserve!!! Maintenant, avec notre pain, on pourra manger du beurre! De mieux en mieux car c’est demain l’anniversaire de Xavi!

                Pour son anniversaire , on va aller sur un bateau pour observer les baleines! Il a toujours rêvé d’en voir: c’est son animal préféré. C’est à Valle Gran Rey! Et on va aussi faire de la plongée: le paysage aquatique est fabuleux! Nous lui avons acheté un petit ordinateur portable et d’autres petits trucs…. Chloé lui a acheté des petites choses à la mode et elle va lui offrir - avec notre aide - un stage de foot pour quand on rentrera. On a aussi amené des cadeaux de la famille. Au revoir, je vous raconterai demain!

    Gomera, Juillet25

    Xavier a tout adoré!  Il avait le sourire aux lèvres toute la journée! Ça nous a fait plaisir! Mais je voudrais bien que Xavi vous raconte un peu:

     Xavier: Ils m’ont forcé… et c’est le jour de mon anniversaire! Mais, je leur pardonne vu tout ce qu’ils ont fait pour moi aujourd’hui! Je crois que c’était la plus belle journée de ma vie! Je ne me suis pas disputé avec Flipper! Elle m’a offert des trop beaux cadeaux! Je vais envoyer des e-mails à ma famille pour les remercier des cadeaux qu’on a apportés avec nous sur le bateau. J’ai trop de la chance! Et comme Chloé a dit “on ne peut pas dire qu’on n’a pas la belle vie”!

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Le lendemain matin, le soleil est des plus radieux. Les conditions météorologiques se sont maintenues et le ciel est plutôt dégagé. Les voyageurs se sont réveillés avec la vue sur les îles. Les enfants sont impatients d'accoster sur Madère. Quelques heures plus tard, ils arrivent enfin. La famille commence d'abord par faire les provisions de nourriture et de bonbons pour la traversée suivante. Le lendemain matin, ils sont allés visiter les grottes de São Vicente au sud et le Jardin Botanico de Funchal au nord de cette magnifique île. Ce sont les plus beaux endroits de l'île. 

    Le lendemain matin, les Deprez partent donc pour Tenerife à 10h du matin et ils comptent arriver trois jours plus tard dans l'après-midi. La sortie du port se fait au moteur et, une fois en mer, ils déploient les voiles. Les adultes comme les enfants sont excités de se retrouver en pleine mer. Il y a une bonne ambiance à bord, mis à part quelques petites chamailleries entre Xavi et Flipper qui commencent à énerver le Capitaine et la Sirène. Mais, cela fait partie de la vie quotidienne. C’est une des choses constantes qui reste de la vie à terre…S’ils avaient pu ne pas emporter ces disputes à bord, ils l’auraient fait mais…

    Au lever du soleil, les marins se réveillent doucement, se laissant caresser le visage par cette douce chaleur. C'est le deuxième jour de navigation. Après le petit déjeuner, le Capitaine va débrayer le régulateur et passer en pilotage manuel pour faire barrer Flipper. En débrayant, le Capitaine se rend compte que l'aérien du régulateur est en train de se dévisser de l'axe de la pale immergée. La cause de cette avarie : quelques vis abîmées et tordues. Le Capitaine veut réparer ce problème dans les plus brefs délais. Avec l'aide de son fils, il remplace facilement les vis endommagées grâce aux pièces de rechanges qu’il avait prévues. Quel homme prévoyant et organisé !

    La famille arrive finalement à Tenerife sans d'autres désagréments. Ils accostent dans le grand port de Santa Cruz, qui est la capitale de Tenerife. En marchant au hasard dans les rues de la ville, ils tombent sur un étal où ils achètent du maquillage et des ballons. En effet, les Deprez arrivent pour l'événement le plus important du carnaval «EL COSO». On y trouve des rondallas et des murgas qui sont des styles de musique joués par des fanfares. Au carnaval il y a une ambiance formidable. La famille se balade au milieu de la foule déguisée. Dans les rues de Santa Cruz, les couleurs sont au rendez-vous. Tout le monde est joyeux d'être là et de participer à cet événement festif. Les groupes de musique marchent pendant des heures en jouant des airs de fête. Il n'y a pas de règle mais une obligation: s'amuser. Le carnaval dure deux semaines durant lesquelles il y a des événements bien particuliers comme l'élection de la reine du carnaval ou encore la CABALGATA (petit défilé) et bien sûr, le plus important el COSO !

    Après une nuit bien longue à danser et à rigoler, les marins sont très fatigués mais ils profitent quand même de la journée pour aller visiter cette merveilleuse île. Ils décident d'aller se promener dans la montagne de l'Anaga. Xavi et Flipper sont en colère car ils n'aiment pas marcher, mais avec une récompense à la clé, ils sont partants ! Après 4 h de marche, ils arrivent au sommet d’une haute montagne vers midi. Cette balade leur a permis de voir des choses extraordinaires, comme les oiseaux du paradis et des vipérines de Tenerife.

    Après cette belle excursion, ils se préparent à partir pour la Gomera. Départ le lendemain à 9 heures. Ils longent la côte de Tenerife jusqu'à apercevoir Los Gigantes aux jumelles. Ils changent de cap, direction la Gomera,, le voyage s’est fait au près avec un vent de Nord – Nord-Ouest, de 18 nœuds et une mer agitée. Ils arrivent sur le site vers 19h30 dans la ville playa de Santiago.

    L'île de Gomera est cerné de falaises rocailleuses, qui vues d'avion, font penser à une forteresse imprenable. Des routes en serpentin, se fraient un passage à travers ce labyrinthe minéral. Les maisons semblent être construites sur des flancs inaccessibles. La flore de Gomera comprend des espèces du monde entier et beaucoup de plantes endémiques. La roche des falaises est d'origine volcanique ; elle doit sa forme à l'écoulement du magma refroidi.

    En se promenant dans les ruelles de Gomera, Xavi aperçoit une épicerie, il se précipite à l'intérieur pour y acheter des fruits exotiques. Par chance, il y trouve également des yaourts UHT et du beurre en conserve. Ce-dernier va immédiatement l'annoncer à sa famille. Ils sont fous de joie car ils n'ont pas dégusté ces mets depuis bien longtemps.

     

    Le lendemain Xavi est encore plus joyeux que la veille car, c'est son anniversaire! Il décide de le fêter sur une belle plage de sable noir. La sirène, avec l'aide de sa fille, confectionne un gâteau au chocolat sur lequel elles disposent les bougies. Capitaine prend des photos pour mettre sur le blog. Xaxi est ravi de son cadeau : un magnifique couteau multifonctions, qui lui permettra d'aider son père à réparer les pannes.


    2 commentaires
  • Vendredi 3 Avril 2015

    Une fois que nous avons débarqué sur Madère, nous avons rempli les cales de nourriture car notre voyage ne s’arrête pas ici ! Puis, une fois les provisions faites, nous sommes retournés sur le bateau pour reprendre le large. Nous voilà donc en route pour Ténériffe ! Quelques heures après notre départ, nous avons eu un petit problème ou plutôt un énorme problème ! Une panne de moteur ! En fait, une pièce du régulateur avait lâché. Heureusement que mon père est un bricoleur ! Je savais que ça n’allait pas être facile à réparer mais il s’en sortirait haut les mains, enfin j’espère ! Comme le moteur, le bateau était à l’arrêt et, en plus, il n’y avait pas du tout de vent ; du coup, ça ne facilitait pas la tâche. Au bout d’une heure de galère, le Capitaine a réussi à tout réparer ! Nous allons donc pouvoir repartir vers Ténériffe. La nuit tombait, nous sommes donc allés manger puis nous avons rejoint nos cabines respectives et nous nous sommes très vite endormis.

    Samedi 4 Avril 2015

    Ce matin, je me suis levée vers 10h30, j’adore faire la grasse matinée ! Quand je suis allée sur le pont, j’ai vu mon frère se faire gronder par ma mère, ce qui ne change pas de d’habitude vu qu’il fait toujours des blagues à nos parents, ce qui me fait beaucoup rire ! Bref, aujourd’hui, il fait très beau et il n’y a pas de vent. Je suis rentrée dans la cabine principale. J’ai fouillé dans les placards et j’ai trouvé… des bonbons ! J’ai passé la matinée à m’en goinfrer pendant que mon frère me disait que j’allais grossir, que le bateau allait couler à cause de mon surpoids et que je devrais trouver une nouvelle famille : la famille baleine. Ça m’a un vexée ; du coup, j’ai arrêté de manger et je suis sortie sur le pont. Je suis allée voir mes parents et j’ai dénoncé mon frère. Je pensais que mes parents allaient le punir mais, en fait, ils ont rigolé. Alors moi, je suis allée bouder dans mon coin en mangeant, à nouveau, des bonbons. Bien sûr au moment de passer à table pour déjeuner, je n’avais pas faim. Ensuite, je suis allée faire une sieste car j’étais fatiguée. Je me suis réveillée vers 14h30. Ma mère et moi avons voulu aller nous baigner pour nous rafraichir. Nous avons sauté à l’eau et mis nos masques. La sirène et moi avons vu des milliers de poissons, des coraux multicolores et une raie ! C’était trop beau ! Mais, le problème, c’est que quand nous avons voulu remonter à bord, le Capitaine a démarré le bateau et s’est éloigné de nous. La Sirène nageait vite avec ses palmes donc elle a vite rattrapé le bateau. Mais moi, ils m’ont laissée toute seule dans la mer, donc, j’ai pleuré et la Sirène est venue me  chercher. Nous sommes remontés à bord et nous nous sommes séchées. J’étais fâchée contre ma famille parce qu’ils se moquaient de moi quand j’ai pleuré. Mais, quand même, c’était une très mauvaise blague, non ??? Bref, une heure plus tard, nous avons aperçu, pour la première fois, les terres de Ténérife. Nous avons amarré notre bateau au port et sommes allés faire un tour sur l’île mais la nuit tombait déjà, donc, nous allions retourner au bateau quand, soudain, nous avons entendu des bruits de trompettes, de klaxons, et de la musique entraînante. Nous nous sommes rapprochés de ces bruits et nous avons découvert… un carnaval géant. Il y avait des chars, des danseurs, des jongleurs et beaucoup de gens avec leurs enfants qui observaient ce spectacle. Nous nous sommes faufilés entre la foule et avons regardé les chars multicolores accompagnés de danseurs passer devant nous. C’était magnifique ! C’était la première fois que je voyais un carnaval nocturne mais ce qu’il était bruyant ! Nous étions tous fatigués de la belle journée que nous avions passée. Nous sommes rentrés au bateau, allés dans nos chambres et endormis en quelques secondes.

     

         Dimanche 5 avril 2015

    Ce matin, nous nous sommes tous levés en même temps, vers 8h00, car nous voulions visiter l’île avant qu’il n’y ait beaucoup de monde. A première vue, il fait beau à part qu’il y a un peu de vent. Pour commencer, nous allons voir le Teide. C’est un volcan qui culmine à 3 718 mètres. C’est le point le plus haut de l’île. Ici le climat est tropical et il fait environ 22°. Bien sûr, nous n’allons pas sur le volcan, juste à son pied ! Une fois au bas de ce géant, je me suis éloignée de mes parents car j’ai suivi un papillon qui m’a menée jusqu’à une colonie de chats sauvages. Je me suis approchée d’eux mais ils n’avaient franchement pas l’air content ! Il y en a même un qui s’est approché de moi l’air menaçant, comme s’il voulait protéger quelque chose. J’ai regardé derrière lui et j’ai vu 3 bébés chats trop mignons ! J’ai décidé de les laisser tranquilles : je suis donc repartie avec mes parents qui n’avaient même pas remarqué mon absence. Grr… ! Mais, cette fois, c’est mon frère qui avait disparu ! Soudain, nous l’avons entendu crier. Il nous disait de venir voir ce qu’il avait trouvé. Nous l’avons donc rejoint. En fait, il avait découvert un immense champ d’orchidées sauvages de toutes les couleurs. J’avais envie de toutes les cueillir mais ce n’était pas possible car ce champ faisait partie d’une réserve naturelle protégée. Après avoir visité le côté « sauvage » de l’île, nous partons visiter la ville. Après cela, nous sommes retournés au bateau et avons repris la mer.

    Nous voilà en route pour l’île de La Gomera. Nous  avons d’abord déjeuné puis passé une après-midi très ennuyante. Le soir, nous avons mangé puis sommes allés nous coucher. Rien de bien palpitant, donc…

     

     Lundi 6 Avril 2015

    Le lendemain, nous avons navigué jusqu’à apercevoir l’île de La Gomera. Nous avons débarqué sur l’île et l’avons explorée comme nous l’avions fait avec Tenerife. Tout d’abord, le climat est assez chaud, dans les 24°. Ensuite, à première vue, il y a beaucoup de végétation. Quand nous sommes descendus du bateau, nous avons aussi vu des espèces de lézards géants qui m’ont d’ailleurs fait peur ! Ensuite, nous sommes allés en ville pour acheter de la nourriture. En faisant les magasins, nous avons trouvé des yaourts UHT et du beurre en conserve. Mon père était trop content quand il a vu ça ! Et pendant que la Sirène, Xavi et moi faisions les courses, lui, s’est éclipsé pour aller chercher un cadeau pour mon frère car aujourd’hui, c’est son anniversaire ! Il fête ses 12 ans. Une heure plus tard, nous nous sommes rejoints dans une brasserie où nous avons mangé de délicieuses spécialités espagnoles.

    Et au dessert, le serveur est arrivé avec un gros gâteau sur lequel il y avait 12 bougies. Nous l’avons mangé et mon père a donné son cadeau à Xavier. C’était un énorme coquillage dans lequel était dessinée l’île avec un grand soleil. Mon frère fut un peu déçu de n’avoir qu’un cadeau. Mais il y avait une deuxième surprise pour lui ! Le Capitaine sortit de sa poche une boite et la donna à son fils. Quand il vit la boite, il sut immédiatement ce que c’était. Un nouveau téléphone portable ! Xavier était tellement heureux qu’il sauta sur la table et se mit à danser ! Cela a énervé le serveur qui nous a mis à la porte. Puis, nous retournâmes sur notre bateau.   

     

     


    votre commentaire
  • Après avoir fait escale par la belle ville de Madère, la famille Deprez se prépare à nouveau à faire un merveilleux voyage vers Santa Cruz de Tenerife sur leur voilier. 

    1er jour: 

    Aujourd'hui,  nous préparons le voyage, surtout la nourriture car il en faut beaucoup en cas de panne ou de retard. Nous  prenons du poisson en boite (malheureusement pas très bon), des fruits et des légumes, des pâtes, du riz, de la charcuterie, des plats préparés au cas où il y aurait une tempête et qu'on ne puisse pas faire la cuisine. Nous prenons également un peu de nourriture pour le gouter et le petit déjeuner comme des gâteaux, des biscottes, de la confiture et bien sur des yaourts. Mais, pas n'importe lesquels, des yaourts "longue conservation" pour ne pas qu'ils pourrissent. Mon frère est donc grandement motivé par ces courses. En effet, il n’y participe que pour être bien certain que nous n’allons pas oublier ce trésor : des yaourts ! Le capitaine a aussi trouvé des pièces de rechange (surtout pour le moteur) .Le soir vers 7 heures, nous avons enfin terminé de tout vérifier (cordages, voilures, coque, gazole, stock d'eau et de nourriture...) et de nettoyer le bateau ; d’ailleurs, il est beaucoup plus beau comme ça. Après notre dernier repas au port, nous décidons d'aller nous coucher car nous sommes fatigués d'avoir nettoyé, rangé, trié et j'en passe et surtout parce que demain sera une grande journée... 

    2ème jour: 

    Aujourd'hui, c'est le jour du départ pour environ 2 à 3 jours de navigation (290 miles cap au sud). Pour notre plus grand bonheur, il fait beau et il y a juste le vent qu'il faut, ce qui nous donne encore plus envie de partir. Après avoir perdu de vue l'île, des dauphins apparaissent à côté du bateau ce qui est sans doute un bon présage : l'un est bleu clair, l'autre bleu marine  mais maman qui aime beaucoup les dauphins les aime autant tous les 2. Au début, ils étaient très prudents mais dès que nous avons sorti les poissons en boites (ceux qui ne sont pas très bon), les 2 goinfres se sont vite familiarisés avec nous. Ils se mettent à émettre des sifflements et à jouer autour du bateau. La meilleure nouvelle de la journée : les dauphins ont englouti tous les poissons ce qui veut dire que nous n'en mangerons pas !

    En fin d'après-midi, plus de vent, hélas ! Le capitaine décide donc de mettre le moteur et de répartir les quarts pour la nuit: Xavi:21H à 24H Franck:24H à 4 H Delphine: 4H à 6H30. La nuit a été un vrai spectacle  d'étoiles filantes : c'est très reposant malgré le fait d’être éveillé un bout de la nuit; Il nous reste à peu près 2 jours de navigation avant d'arriver à bon port où maman nous a promis une surprise (deuxième bonne nouvelle de la journée!).

    3ème jour: 

    Tôt le matin, le vent se lève et la Sirène demande de remettre les voiles pour aller plus vite. Je décide de mettre une ligne de traine  pour attraper un maximum de poissons et surtout pouvoir en manger. Au bout d’une longue heure d'attente, j'attrape enfin mon premier poisson. Il est petit mais très bon me dit mon père: c’est un loup. Après avoir mangé, en début d'après-midi, le vent tombe et nous sommes obligés de remettre le moteur en marche ; mais malheureusement, il ne veut pas démarrer ! Franck essaye de le réparer et, au bout d'une heure, enfin, il y parvient ! C'était le filtre à gazole qu'il fallait changer nous explique-t-il .En seulement une heure, nous pouvons redémarrer, Bravo Capitaine!!!C'est déjà le soir : la journée est passée très vite car nous nous sommes beaucoup amusés hormis le petit problème du moteur. Nous commençons à faire une véritable équipe de petits mousses aguerris. 

    4ème jour: 

    Nous sommes bientôt arrivés à Santa Cruz de Ténériffe et, en à peine 3 jours et demi, j'ai appris à tracer la route et à faire le point sur la carte marine avec mon père. Une fois le petit déjeuner pris, nous sommes allés sur le pont où nous avons remarqué que le vent s'’était levé ; nous avons donc mis toutes les voiles dehors et maintenant, le bateau gîte bien ; on file comme des dauphins. C’est chouette!! 

    A midi, juste avant de se mettre à table, nous apercevons la belle côte de l'ile de Tenerife. Nous mangeons un bon repas préparé par maman devenue une vraie acrobate pour faire la cuisine quand ça bouge à cause des vagues. Tout le monde fait la sieste sauf moi : je me demande quelle sera la surprise que maman m'a promise lorsque nous accosterons  à Tenerife....Nous sommes donc impatients d'arriver et de découvrir ce que maman nous a réservé. Nous accostons vers 4 heure 30 mais les corvées ne sont pas terminées et, avant d'aller à terre, nous avons dû ranger les voiles, mettre les pare-battages et les amarres en place  pour ne pas que notre beau bateau se cogne : en effet, nous l’avons repeint juste avant de partir de France. Nous avons aussi lavé le pont à l'eau douce et  rangé l'intérieur. Comme dit le proverbe, « après l'effort, le réconfort » : nous avons préparé nos affaires de toilettes et nous avons pris une bonne douche à la capitainerie du port.

    Après, nous rencontrons d’autres enfants très sympathiques sur les quais qui nous invitent à jouer sur la plage au volley et une  conversation sur un prochain carnaval s’enclenche très vite. Nous comprenons donc très vite que la surprise est que nous allons participer à ce  carnaval! Il paraît que le carnaval de Tenerife est splendide ; on dit aussi que c'est une immense fête qui dure toute la nuit ; il y aurait des danseurs, des beaux costumes, de la musique, des danses. Nous nous retrouvons donc tous : toute la famille Deprez, nos 2 nouveaux amies : Julie et Marie et leurs parents pour faire une immense grillade sur une plage de sable noir car cette île est un immense volcan dont le point le plus haut est le El Teide qui fait 3718 mètres d'altitude. Autour du feu, tout le monde discute, sympathise et les habitants nous proposent de nous amener en véhicule le lendemain visiter le parc national du Teide (site inscrit sur le patrimoine mondial de l'Unesco).

    La soirée s'est achevée très tard dans la nuit : nous sommes rentrés et directement, nous sommes allés nous coucher avec néanmoins plein de projets en tête. Les parents de Julie et Marie sont venus nous chercher vers 10 heures comme ils l'avaient proposé la veille. Aujourd'hui, c'est assez nuageux mais il fait quand même chaud. Il fait aussi humide mais on ne va pas se plaindre, on va passer une magnifique journée dans un climat  tropical alors que nos amis de Port-Vendres doivent, sans doute, subir les aléas de la Tramontane ! En chemin, nous observons plusieurs paysages différents: au nord, il y a beaucoup de végétation avec des bananiers partout, au centre, des pins avec des branches bizarres et biscornues, en haut, des plateaux désertiques avec de gros cailloux que l'on soulève  facilement ; ça nous a d’ailleurs  beaucoup amusé et nous avons même pris le téléphérique pour monter tout en haut du volcan. Une magnifique journée!! Demain, c'est le début du carnaval : il faut rentrer se reposer car ça va être une grosse fête ! C’est, en effet, le meilleur  carnaval du monde après celui de Rio nous ont expliqué nos nouveaux amis!!!

    5ème jour: 

    Cette magnifique fête dure 22 jours mais nous allons y aller dès demain soir! Nos amis nous rejoignent déguisés : le thème cette année, c'est l'avenir. Alors ma mère et moi allons essayer de fabriquer des déguisements pour nous et aussi pour les garçons avec ce qu'on peut récupérer : du papier aluminium, du carton...pour faire de beaux costumes. On se lance donc dans un travail manuel pour  toute la journée. On a réussi, avec maman, à faire des robots et des navettes spatiales avec du carton et de l'aluminium...Super beau, on peut dire que nous avons bien travaillé !
    Le soir, les rues se remplissent au gré des défilés et tous les quartiers se regroupent. Nous sommes des milliers de personnes dans les rues ; il y a même des Rondalas, des groupes philharmoniques qui rythment le pas des danseurs ; j’ai même vu des murgas, des groupes de chanteurs ironiques sur la vie de là- bas. Les déguisements étaient tous incroyables et délirants ! Tout le monde joue le jeu et la fête est partout autour de nous, dans toutes les rues ! On a passé toute la nuit à faire la fête et on est rentré vers 8 heures du matin… quand on pense que le carnaval dure 22 jours, ça promet!!

     

    Nous avons tout le temps pour visiter et profiter de ces sept îles des Canaries, et nous avons rencontré beaucoup de personnes très sympathiques. Et bien sûr, souvent, nous allons, le soir, voir les parades du carnaval avec sa reine, nous-mêmes déguisés et entourés de plein de monde. Sûr, le dernier jour nous serons là pour le carnaval de jour avec toute la famille, pour le très attendu Coso, le grand défilé de l'Apothéose et à la clôture de cette fête, nous assisterons à l'enterrement d'une sardine couronnée!!! C'est la tradition et l'idée nous intrigue!  Toutes les journées passées à Santa Cruz de Tenerife sont de bons souvenirs mais nous savons que nous devons bientôt partir pour de nouvelles aventures vers l'infini et au-delà....


    votre commentaire