• Petit récit mais dense en activités...par Dobian

    II L'anniversaire   

               

                Le soir même, nous amarrons le bateau dans le port de Madère ; nous mangeons la quiche de flipper, nous faisons le plein de carburant et nous allons nous coucher dans nos cabines respectives.

    Le lendemain, après le petit déjeuner, nous mettons le cap sur Ténériffe. Deux jours plus tard, en montant sur le pont, je m'aperçois que le bateau n'avance pas : pendant la nuit, le régulateur nous a lâchés ! Le problème venait d'un fil du brossé bidirectionnel qui contrôle la vitesse qui s'était dessoudé de son socle. Comme je n'ai pas de fer à souder, je l'ai scotché sur sa plaque en attendant que l'on arrive à Ténériffe pour mieux le faire.

                Dans l'après-midi, nous y sommes enfin arrivés. Le temps de trouver le fer à souder et de faire ma réparation, la nuit tombait déjà. Au même moment, nous commençâmes à entendre de la musique, des tambours très bruyants. Immédiatement, nous allâmes voir ce qu’il se passait. Quand nous est arrivâmes sur la place centrale, nous comprîmes tout de suite que c'était un carnaval. Nous nous précipitâmes dans la première boutique de costumes et là, on nous dit que le thème du carnaval de Santa Cruz, cette année-là, était le futur mais qu'ils n'avaient plus rien à nous proposer. Nous repartîmes donc avec un déguisement de sirène pour Delphine, un masque de licorne pour ma fille, pour moi et Xavi ce fut deux pirates. Nous sommes retournés au bateau pour nous changer et nous maquiller. Quand nous sommes revenus sur la place centrale, le cortège commençait à partir. Pendant le défilé, nous avons vu plusieurs chars recouverts de paillettes, tous plus beaux les uns que les autres : il y avait beaucoup de gens déguisés. La musique était présente partout car, sur chaque char,  se trouvaient des musiciens. Tout le monde chantait et dansait ! Quelle agitation : Chloé a même failli se faire emporter par la foule. Nous sommes retournés au TAILANA au petit jour, les yeux remplis de couleurs et les oreilles de musique.

                Vers neuf heures, nous nous sommes réveillés avec une merveilleuse odeur de croissants au beurre venant de la cuisine : c'était Flipper qui était déjà aux fourneaux. Nous nous sommes assis et après avoir félicité Chloé, nous les avons tous mangés. Juste après, nous sommes allés faire un tour sur l'île. Le temps que je loue une voiture, Flipper nous prépara un super pique-nique, des chaussures de marche et un sac à dos chacun. 

                - Nous revoilà maman, on a une super voiture. 

                - On va où, ajouta Cloé, papa ne veut rien nous dire. 

                - Moi non plus, c'est une surprise !  Mettez votre sac dans le coffre et en route ! 

                - C'est encore loin se plaignit Xavi au bout de cinq minutes de route. 

    Je ne réponds pas et c'est le silence.... Ils se sont endormis à l’arrière : il faut dire que la nuit a été courte. Après une heure de route, nous voilà arrivés au milieu du parc national du Teide. Après un réveil en douceur des enfants, nous partons à pieds à la découverte du volcan. C'est un cratère de 48km de circonférence qui culmine à 3718m. A mi hauteur, nous avons traversé un paysage lunaire. Un arrêt bien mérité pour manger et profiter de cette vue magnifique sur une forêt de pins et, au loin, la mer. Puis, nous redescendons et nous rendons la voiture de location. Nous avons, cependant, gardé un peu d'énergie pour aller voir l'auditorium de Tenerife. Il est tout illuminé et bien imposant au milieu du port. Nous sommes rentrés en tramway car nos jambes ne suivaient plus. 

               

    Le lendemain,  nous sommes réveillés par les différents bruits du port. Après un petit déjeuner copieux, nous larguons les amarres, direction le sud de l'île de Goméra. C'est l’une des plus petites des îles Canaries avec une superficie de 372 km2. Le parc national de Garajonay, inscrit sur la liste du patrimoine de l'UNESCO, recouvre un dixième de sa superficie. Sur cette partie centrale qui culmine à 1000m, la température peut être jusqu'à 15° inférieure à celle des côtes où soufflent les alizés. Vers le milieu de l'après-midi, nous arrivons dans le port de Laguna de Santiago. C'est une ville entourée de montagnes. Elle est très touristique et possède même un aéroport. Nous profitons de la fin de cette journée pour visiter la maison de Christophe Colomb transformée en musée. En rentrant, nous nous arrêtons manger une énorme glace et une fois sur le bateau, nous allons chacun dans notre cabine pour la nuit. 

               

    Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Xavi. Pour cette occasion, nous décidons d'aller manger sur la terre ferme et nous faire servir, pour une fois. En rentrant hier soir, nous avions repéré un restaurant au bord de la plage : le Cruzcampo. Nous nous y installons donc et nous commandons. Le repas terminé, les enfants se précipitent à la plage pendant que nous buvons notre café. Nous faisons signe aux enfants que nous allons faire quelques courses. Dans le magasin, chacun se dirige vers son rayon préféré et Chloé, discrètement, me demande si j'ai pensé au gâteau de Xavier. Tous, nous rentrons joyeusement car nous avons trouvé des yaourts UHT (longue conservation) et du beurre en conserve. 

    En revenant, je propose de faire une partie de foot sur la plage. Pendant ce temps, Chloé fait un gâteau et Delphine range les courses et décore le bateau. 

     

     


  • Commentaires

    1
    tailana
    Lundi 20 Avril 2015 à 00:16

    excellent resto, le cruzcampo!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :