• La version de Noé...

    La famille Deprez, composée de 4 personnes, a décidé de partir en voyage sur un beau voilier.   Sur ce bateau, donc, l'équipage est constitué d'un capitaine Franck, le papa, de la Sirène, la maman, et des deux enfants Xavier (ou Xavi) et Chloé surnommée Flipper.   Pour cette "Dépréïade", le bateau a été soigneusement préparé, de la nourriture a été chargée pour plusieurs jours, des habits ont été pliés et rangés (ainsi que les cirés !), toutes sortes de pièces de rechange pour le bateau, sans oublier, une trousse de secours complète.   Tous les quatre, donc, s'apprêtent à partir d'Agadir , au Maroc, pour faire une première escale à Madère, une île portugaise à 402 miles, l'un de l'autre.  

    Dès le premier jour, ils ont  établi un journal de bord pour relater leur aventure.  

     

    JOURNAL DE BORD

    1er jour: Déjà très tôt le matin, nous avions commencé à emporter le matériel nécessaire pour la "Dépreïade".  Vers midi, nous étions en train de manger lorsque Franck, notre capitaine, eut une idée toute aussi soudaine qu’étrange ! Il partit donc en trombe, sans rien dire et il ne revint que le soir juste avant le départ.    Il nous rapporta des cornes de gazelles, ces pâtisseries Marocaines si rares à trouver dans un souk aussi bizarre que cela puisse paraître.   Nous partîmes le soir même après avoir mangé toutes ces bonnes friandises : c'était un moyen de fêter notre départ.  

    Chloé

     

                  2ème jour: Tandis que Capitaine m'apprenait à tenir la barre, Flipper observait les dauphins qui jouaient à l'avant du bateau.   Delphine, elle, faisait la plonge à l'avant du bateau en écoutant de la musique pour éviter le stress du  départ.   Aujourd'hui, nous avons de la chance : la mer est calme et le vent est léger ce qui n'est pas toujours le cas en atlantique.   Pour l'instant, l'ambiance est bonne, à part quelques disputes entre frère et sœur.                                 

    Xavier   

    3ème jour: cette nuit a été difficile car nous avons été surpris par un grain très puissant.   Nous avons été obligés de rester dans la cabine mon frère et moi pendant que mon père et ma mère affalaient les voiles pour ne pas qu'elles se déchirent.   Vers 6 heures du matin, la tempête s'était calmée mais pas question, pour nous,  de nous reposer, car elle avait causé beaucoup de dégâts.   L'eau coulait dans le carré à cause d'un réservoir d'eau percé.   Mais le pire était qu'il fallait recoudre la grande voile qui avait été déchirée par petits endroits.   C'est donc ma mère qui commença, aidée de Flipper, à recoudre les voiles.   Du côté des garçons, Capitaine réparait le réservoir et moi, je rangeais les cabines désordonnées par la tempête.   En fin de journée, lorsque tout fut remis en ordre, nous avons décidé de prendre un gros goûter avec des bonbons, du chocolat noir et blanc, des amandes et du yaourt à volonté suivi d'une bonne sieste, bien méritée.   Malheureusement pour Xavi, c'était à lui de faire le quart : il partit donc pour tenir la barre franche sous les étoiles  pendant 6 heures d’affilée, c'est à dire une bonne partie de la soirée : le ciel étoilé est un très beau spectacle.  

    Chloé

    4ème jour : Ce jour-là de navigation est assez calme, surtout pour mon frère et moi.  Nous en avons  profité pour faire des jeux de société dans le carré et pécher du pont du bateau avec des lignes de traine. Nous avons eu quelques poissons bien sûr que nous avons mangés le repas suivant. Un régal!

    Capitaine nous a appris que, comme il n'y avait pas assez de vent, au lieu d'arriver à Madère en fin d'après-midi, nous y serions le soir. C'est l'heure du quart de mon père. Comme nous avançons à 5 nœuds, je peux tenir la barre mais je suis surveillé de près par Capitaine.  Pendant ce temps, la Sirène  et Flipper créent un carnet d’observation sur les dauphins ; en effet, plusieurs nous ont accompagnés aujourd'hui!! C'est vers 19 heures que nous apercevons enfin les côtes de Madère !  Mon père a repris la barre pour éviter les récifs, les casiers et filets de pêche.  

    A 20H30, nous approchons du port de l’île où une grande anse comme celle de Port-Vendres nous attend.   A peine accostés, Flipper et moi descendons du bateau pour toucher enfin la terre ferme !  Nous avons marché un long moment.  Il était tard et malheureusement, nous sommes remontés sur le bateau avant que la nuit ne soit trop noire.  

    Xavier

    Le lendemain matin après un rapide petit déjeuner, une bonne douche chaude à la capitainerie du port, nous sommes allés dans un restaurant équipé de Wifi pour écrire à nos proches. A midi, nous nous sommes rendus dans une petite boutique d'alimentation pour nous réapprovisionner avec ma mère et ma sœur.  Pendant ce temps, Capitaine contrôlait si tout allait bien sur le bateau : l’état des voiles, le moteur pour vérifier s'il n'était pas endommagé ce qui serait dommage car nous l'avions finalement très peu utilisé sauf pour accoster. En fin d'après-midi, tout était prêt pour le départ et nous pouvions enfin nous reposer. A 21 heures, nous avons dîné dans un restaurant où nous avons rencontré un français très gentil qui avait grandi dans cette ville : il était pécheur et nous a raconté ses astuces de pêche et bien d'autres histoires sur la mer.  

    Ma famille et moi avons mangé avec lui et à la fin du repas, il nous a proposé de dormir chez lui cette nuit avant de repartir le matin.  Nous avons accepté car cela  faisait longtemps que nous n'avions pas dormi sur la terre ferme! Il habitait une jolie petite maison, non loin du port, ce qui facilitait les choses.  Le lendemain midi, après avoir mangé une soupe de légumes gratinada (gratins de légumes), nous sommes repartis sur le bateau et nous avons repris le large.  

    Chloé

    Nous repartons donc pour d'autres escales, d'autres rencontres.  Capitaine garde le secret de notre prochaine étape mais toujours accompagnés des dauphins, nous avons confiance et nous voilà repartis pour de nouvelles aventures!

    Flipper et Xavi

     

     


  • Commentaires

    1
    tailana
    Mercredi 25 Février 2015 à 22:06

    on a vraiment l'impression que tu as déjà pratiqué la navigation! bravo. franck,delphine et les moussaillons.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :